Vive l’été!

Il y a deux ans, j’ai cousu cette salopette que j’ai depuis donnée à une autre petite fille.

Voilà que ma grande se pointe il y a peu en me demandant si je me souvenais de cette salopette qu’elle regrette avoir donné (même si trop petite, m’enfin) et en m’en reclamant une autre.

Quand les idées projets viennent d’elles, qu’ils me plaisent et qu’il me reste même un bon bout de coton vintage sur lequel on s’accordent toutes les deux, je ne peux résister. Quelques jours plus tard, la salopette était là et bien partie pour être portée tout l’été.


Patron: Salopette p36, coudre c est facile N°16, extrapolée pour une taille 120 environ

Tissu d’origine inconnue (offert ) de mon stock

Difficulté: Rien de particulier

Modification:  Je n’ai pas (encore?) cousu de bouton pour les bretelles. En fait, la grande avait porté sa première salopette en nouant les bretelles autour du cou plutôt que boutonnées, donc j’ai laissé tel quel pour commencer et voir à l’usage si l’utilisation des bretelles avec boutons deviendrait nécessaire.

Publicités

Vive les vacances!

Cette année, en plus de la classique mais non sympathique trousse à stylo pour une des maîtresse, je me suis lancée dans la création d’une casquette pour l’autre maîtresse.

Patron: Tuto de casquette gavroche de Mme Ivanne  S. et trousse à stylo improvisée. On trouve une quantité de tuto en ligne si vous cherchez bien.

Tissus: Tous issus de mon stock de tissus sympas d’origine oubliée.

En bonus les étiquettes Merci maîtresse gentiment offert par Mes Jolis Mômes

Les petites choses

Se rendre compte de ce qui serait pratique ou sympa et qu’on avait oublié…

Un jour en passant et rapidement: un doudou étiquettes et quelques bandanas/bavoirs

Patrons: Maison

Tissus: florilège de chute de tissus. Triple gaze violette et verte Miss Matatabi, coton « monstres », déniché sur un marché aux puces de couturières, coton triangles de Mondial Tissus et polaire en coton de Lebenskleidung

Salopette raglan

Voilà un modèle que j’ai cousu il y a un moment mais que je viens de sortir pour le faire porter. Je l’adore. J’aime beaucoup les manches raglan à la base, la double ou triple gaze au moins autant alors j’ai combiné les 2. Parfait pour les jours plus chauds, sans body dessous. Les tissus sont ultra doux et confortables.

 

Patron: salopette manches raglan. Les Intemporels pour bébés tome 2. Taille 6 mois pour mon mini de 4 mois et quelques 65cm. Patron très large et pas super long au niveau des jambes, mais on a un peu l’habitude avec les Intemporels. Diminuer un peu la largeur serait sympa bien qu’elle est très portable et confortable telle quelle.

Tissus: triple gaze de je ne me souviens plus trop où. Je dirais Miss Matatabi.

Difficulté rencontrée: Rien de particulier

Modification: aucune

A refaire!

The robe d’anniversaire

Au milieu de toutes ces mini-sapes, je n’ai pas oublié ma grande et notre tradition de La Robe d’Anniversaire. Voici donc la version 2018!

La mini ayant adoré cette robe qu’elle porte depuis plus de 2 ans d’ailleurs, désormais en mode tunique, j’ai réussi à l’éloigner un peu de son idée de robe de princesse meringue et bouffante, pour partir sur une alula Ice cream bien plus de saison.

_1180440

 

Patron: Alula, Grains de Couture, taille 8 ans

Tissus: coton motifs glaces et crétonne rouge de Mondial Tissus.

Modifications: Suppression du col, des décos et de la double goutte. J’ai modifié le dos car j’ai fais une stupide erreur en coupant mon coupon de coton « glaces ». Je me suis donc rabattue sur cet uni rouge avec lequel j’ai aussi fait l’ourlet rapporté du bas de la robe.

J’aime beaucoup cette robe bien estivale. J’ai même laissé croire à la grande que j’avais plus ou moins oublié ce projet à cause du manque de temps, pour finalement la suspendre à sa place lors du petit déjeuner le jour de son anniversaire.

Surprise et joie garanties (ouf!)

ça alors!

Il y a quelques temps, quand je me suis repenchée sur ce blog pour me rafraîchir la mémoire en vérifiant ce qu’il s’y passait, ce qui prenait la poussière ou attendait d’être mis en ligne, j’ai trouvé….un tag. Eh oui, une gentille couturière de la blogosphère m’a taggé, alors voilà mes réponses à ses questions

As-tu été confronté(e) à des préjugés sur la couture ?

Non, depuis que j’ai commencé j’ai surtout affaire à de la bienveillance, au mieux de l’admiration au pire de l’étonnement. Tout reste très positif!

Depuis quand couds-tu ?

Depuis un peu plus de 7 ans puisque j’ai commencé quand j’étais enceinte de ma grande.

Quel a été ton tout premier projet ?

Une jupe de flamenco pour moi. Ce n’est pas rien mais j’ai été aidée par ma belle mère, sans qui je n’aurais probablement jamais commencé la couture. Mon premier projet toute seule: Un lapin

Qu’est-ce que tu aimes le plus coudre ?

Les vêtements pour enfants. Je ne crois pas qu’il y ait un type de vêtement que j’aime  coudre le plus, je fais un peu de tout mais il y a clairement des patrons que j’ai utilisé de nombreuses fois: le urban hoodie de Heidy&Finn, le Izzy top, de nombreux pantalons larges et toute une collections de patrons japonais, sans oublier mes bibles Grains de Couture et Les Intemporels

Au contraire, crains-tu de coudre certaines choses ?

J’aime bien les challenges donc je ne crains pas grand chose (mode conquérente), je me dis que je verrais bien en faisant. Si on peut prendre son temps, aller pas à pas et regarder quelques tutos en lignes pour certaines difficultés, on peut s’en sortir avec à peu près tout je pense (je ne parle pas de perfection non plus hein).

Par contre, je deteste coudre les rideaux et les leggings que je trouvent ennuyeux à mourir à coudre (et trop fragile sur des genoux d’enfants), manque de chance ma grande adore…

Quel est ton pire souvenir depuis que tu as débuté la couture ?

J’ai eu plusieurs ratés monumentaux, assez vite abandonnés par manque de persévérance ou trop grande frustration, mais un de mes pires souvenirs c’est la robe de flamenco de ma mini devenue grande. Tout ça à cause d’un mauvais choix de tissu. J’en ai vraiment bavé avec un tissu qui glissait trop, au lieu de lire (un peu tard) les recommandations du patron, certes en espagnol mais compréhensibles. On apprend toujours de nos erreurs parait-il. Ma grande la porte encore et l’aime beaucoup mais elle sait que j’ai tellement galéré qu’elle le dit à tout ceux qui admirent sa robe. Ce n’est pas seulement « C’est maman qui l’a fait! » mais « C’est maman qui l’a fait et c’était vraiment super dur! » C’est mignon, ça me rappelle tout le temps passé et la frustration mais ça me fait (un peu) oublier toutes les défauts que je vois encore.

T’arrive t-il de faire des erreurs toutes bêtes ? Lesquelles ?

Ouh la oui!
Couper trop vite (donc mal), coudre envers contre endroit, me tromper de sens du tissu (voir « le top de la honte » un de mes derniers billets), couper 2 pièces dans le même sens au lieu de « en miroir » alors qu’il ne me restait qu’un tout petit coupon et qu’il fallait absolument que ça rentre… Je crois que je les ai toutes faites.
Ceci dit, avec la pratique je me suis rendu compte que le « je couds/finis un truc vite fait » tourne toujours mal, alors j’essaye de me poser et de ne pas faire trop vite, ce qui est difficile avec deux enfants.

Quelle est ta plus grande fierté lorsque tu crées quelque-chose ?

Créer des vêtements uniques qui me plaisent, qui sont pratiques et durent en général plus longtemps que ceux du commerce. J’aime les voir portés par mes enfants tous les jours.

Ne pas être à la merci de l’industrie textile, c’est à dire ne pas faire porter à mes enfants des vêtements faits par des enfants et/ou de composition douteuse ou nocive.

Ne pas être cantonnée aux clichés et vêtements ultra genrés et publicitaires du commerce en évitant et donnant un bon gros coup de pied dans « le rose pour les filles et bleu pour les garçons » et toutes les personnages qui vont avec.

Quels sont tes prochains projets couture ?

Pour ma grande, deux pantalons Ottobre et une salopette dos nue pour l’été tirée d’un patron japonais.

Pour mon mini un T-Shirt Ottobre(dont il ne me manque que les ourlets à faire depuis 2 mois..), une brassière des Intemporels, des sarouels, des salopettes etc.

Un pantalon Narcisse et une chemise Melilot de Deer&Doe pour moi. J’avais aussi commencé un jean avant ma grossesse qu’il faudrait que j’ai le courage de terminer.

J’ai bien une dizaine de patrons en attente et d’autres idées qui me viennent. J’ai du mal a faire le tri!

Y a t-il du matériel de couture qui te fait rêver ?

Je suis plutôt heureuse de ce que j’ai déjà, surtout depuis ma surjeteuse, mon tapis à couper et cutter rotatif. Il y a certaines machines qui font rêver mais j’ai ce qu’il me faut. Du côté des tissus par contre…si on m’offrait des mètres de chez Nani Iro, Cotton+Steel ou autre France Duval Stalla, pour n’en citer que quelques uns, je n’aurais rien contre!

Voilà!
Si vous avez d’autres questions couture n’hésitez pas à me contacter et surtout lancez-vous si ce n’est pas déjà fait!

 

Assumons nos erreurs!

J’ai voulu intituler ce billet le top de la honte ou la flemme ultime puis j’ai préféré quelque chose de plus positif.

Alors c’est parti!

Il y a des mois, j’ai acheté quelques tissus dans un magasin, ce qui se fait rare dans notre région sinistrée par l’exode rural. J’ai laissé ma grande en choisir quelques uns pour continuer dans notre lignée du compromis couturesque 🙂 en lui disant que quoi qu’elle choisirait, je lui en ferai quelque chose. Heureusement, elle a été moins extrême que d’habitude.

Bref. Voilà une première création:

Et pourquoi le top de la honte vous me dites?! Si vous vous le dites c’est que vous ne cousez pas je pense, ou vous manquez comme moi de sommeil peut-être.

Bon j’ai coupé le bas à l’envers si vous regardez bien. Donc les petits coeurs sont à l’endroit sur le haut et à l’envers sur le bas…arggg. ça n’aurait pas été un énorme problème à modifier, je l’avoue, mais j’ai failli. J’ai donc laissé tel quel. La honte de la couturière quoi.

PatronIzzy topClimbing the Willow, Taille 7/8ans

Tissu: coton d’origine non controlée

Modification: ourlet du bas roulotté

Difficulté rencontrée: rien de particulier

Temps de réalisation: env.2h

J’aime beaucoup ce patron, je lui ai déjà fait plusieurs fois et d’ailleurs les 2 dernières versions sont encore portées!

Encore des sarouels

Quand un modèle me plait, qu’il est facile et rapide à faire et qu’il est ultra pratique au quotidien, il n’y aucune raison de ne pas le refaire encore et encore. Version jean et une nouvelle version jersey pour cette fois (car il y en a déjà d’autre de coupés en attente).

Patron: Comme ici, trouvé gratuit en ligne, taille 6 mois

Tissus: Jean de mon stock et  organic jersey gris à motifs ©Elvelyckan Design de chez Ikatee, bords côte Paapii Design

Le mini ne porte presque que ça. Super confortable et à combiner avec des T-shirt unis, tous simples. comme j’aime, d’ailleurs il faudrait que j’en couse aussi tiens. Bien loin des nounours des « J’aime maman » ou autres. Juste ce qu’il nous faut!

Grenouillères

Quand j’étais enceinte j’ai cherché longtemps des patrons sympas sur le net, et il y en a un paquet, avant de me décider à coudre celui-ci. Je ne regrette rien car j’ai adoré ces petites grenouillères, ahh si, je regrette donc de ne pas avoir choisi une taille au dessus. Je ne pensais pas que le mini ne le serait pas tant que ça, elles n’ont donc été portées que très peu de temps. Snif! A refaire donc..

PatronTiger Strampler, Taille 50/56
Tissus: Tous les tissus sont des tissus bios provenant de Ikatee ou Lebenskleidung. les bords côtes sont de chez Paapii Design

I heart Sarouels

Parce que c’est sympa, joli, confortable, facile à mettre et à coudre alors pourquoi s’en priver. Deux sarouels pour continuer. Un pour mon mini, un à offrir

Patron: gratuit, trouvé en ligne
Tissus: Jersey oragnic jaune à ronds ©Elvelyckan Design et bord côte anthracite de chez Ikatee et Jersey « Lions » de chez Tissus.net
Difficultée rencontrée: Rien de particulier
Modification: Aucune